RÉPONSE À LA COVID-19 - Nous nous engageons à soutenir notre communauté scientifique durant la pandémie. En savoir plus  

L’université Allegheny College utilise nos instruments patch-clamp Axon pour étudier la manière dont les peptides bêta-amyloïdes bloquent les canaux ioniques dans la maladie d’Alzheimer

Allegheny College

Lauren French PhD, Professeur adjoint, Biologie (Chaire) et Neuroscience

Lilly Appiah-Agyeman, Natalia Han et Megan McGrath

Axoclamp 900A Microelectrode Amplifier

Système d’acquisition de données à bruit de fond bas Axon Digidata 1550B plus HumSilencer

Suite logicielle pCLAMP 11

Le défi

Le Dr Lauren French travaille avec des étudiants de premier cycle de l’Allegheny College pour découvrir comment les peptides bêta-amyloïdes impliqués dans la pathologie de la maladie d’Alzheimer inhibent les canaux potassiques activés par le calcium. Cette interaction de canaux a été rapportée par Yamamoto et al. (2011), et les étudiants au sein de son laboratoire l’étudient grâce au système d’expression des ovocytes de xénope.

L’établissement Allegheny College utilise des instruments patch-clamp Axon

Les résultats

Dans son laboratoire, divers projets d’étude des canaux ioniques font intervenir le système d’expression exogène. L’amplificateur Axoclamp™ 900A et les systèmes Digidata® 1440A y sont régulièrement employés pour enseigner les techniques de patch-clamp aux étudiants de premier cycle. Nos équipements les aident également à lancer leurs projets de recherche indépendants. Les étudiants injectent de l’ARNc codant pour les canaux ioniques dans les ovocytes, puis utilisent la technique de voltage-clamp à deux électrodes et le logiciel pCLAMP™ pour confirmer l’expression et analyser les écarts après l’administration ou l’injection de différents composés.

Pour ce projet sur les amyloïdes-bêta, le Dr French est assistée par Lilly Appiah-Agyeman, Natalia Han et Megan McGrath, trois de ses étudiantes, ainsi que par d’autres personnes dans le laboratoire. Le Dr French explique : « Ma passion est d’inspirer la prochaine génération de scientifiques, et je suis toujours impressionnée par les prouesses des étudiants qui travaillent avec un équipement de pointe si perfectionné. »