RÉPONSE À LA COVID-19 - Nous nous engageons à soutenir notre communauté scientifique durant la pandémie. En savoir plus  

L’University College de Londres utilise le lecteur SpectraMax i3x et le système FLIPR Tetra pour développer des médicaments personnalisés

« Mes recherches sont très axées sur l’amélioration de nos connaissances de la base moléculaire de la santé et des pathologies et mon travail s’intéresse principalement à la découverte du rôle des récepteurs de surface cellulaire dans ces processus »

Department of Structural and Molecular Biology, University College London

Professeur Andrea Townsend-Nicholson

Système de criblage cellulaire à haut débit FLIPR

Lecteur de microplaques multimode SpectraMax i3x

Le défi

Le Professeur Andrea Townsend-Nicholson s’intéresse à la médecine personnalisée, qui permet de développer des agents thérapeutiques sur mesure pour les individus.

Dans le groupe d’Andrea, les recherches se concentrent sur la manière dont les signaux extracellulaires sont transduits en réponses intracellulaires et, en particulier, l’élucidation du rôle des récepteurs de surface cellulaire dans ces processus. Ils utilisent une approche intégrée de calcul haute performance et de travail expérimental pour développer des médicaments pouvant agir sur des récepteurs de surface cellulaire spécifiques. Cette approche leur permet de développer des modèles informatiques de la structure du récepteur cible pour chaque patient, notamment les mutations ou les variations génomiques dans leur séquence de protéines réceptrices. Ils peuvent tester les composés qu’ils développent in silico et de façon expérimentale. L’idée est de réduire le coût et le temps nécessaire au développement clinique de chaque nouveau médicament en faisant le gros du travail par voie informatique, puis en contrôlant de façon expérimentale pour s’assurer que tout fonctionne comme prévu. Ils développent actuellement une « pilule minceur » anti-obésité avec cette méthode. L’équipe s’intéresse également au développement de nouvelles technologies, tout particulièrement l’utilisation de l’ingénierie tissulaire pour développer des architectures biologiques 3D à des fins thérapeutiques.

Pour leur étude des récepteurs de surface cellulaire, l’équipe a eu besoin d’une solution à haut débit afin de suivre la mobilisation du calcium par les GPCR et les canaux ioniques, ainsi que les variations du potentiel membranaire associées à l’activation des canaux ioniques et des protéines transporteuses d’ions.

Le Professeur Andrea Townsend-Nicholson utilise SpectraMax i3x

La solution

L’équipe réalise des tests de potentiel membranaire et des voies de signalisation calciques avec le système de criblage cellulaire à haut débit FLIPR® Tetra. Le système FLIPR est également utilisé pour réaliser des tests de cAMP en utilisant des sous-unités des protéines G chimériques qui reconnaissent les récepteurs couplés aux Gi ou Gs, mais qui activent PLCß, plutôt que d’interagir avec l’adénylcyclase.

Des tests hTR-FRET de cAMP sont réalisés par le groupe sur un lecteur de microplaques multimode SpectraMax i3x, comme méthode alternative de mesure de la cAMP, Ce système est également utilisé pour quantifier l’ADNdb pour le séquençage NGS Illumina, en utilisant les kits de test SpectraMax Quant dsDNA. En outre, ces kits sont utilisés pour enseigner aux étudiants en médecine et en biosciences moléculaires dans le cadre des projets Microbiome humain et Microbiome terrestre.

Les résultats

Ces solutions permettent des avancées incroyables non seulement dans les recherches d’Andrea, mais également dans son travail d’enseignement, permettant aux jeunes chercheurs d’intégrer des tests haut débit dans leur travail.

Le groupe d’Andrea a également participé à la validation du kit de test FLIPR Potassium. En utilisant leur système FLIPR Tetra, ils ont démontré que ces kits peuvent être utilisés pour mesurer l’activité fonctionnelle du cotransporteur cation-chlorure hKCC2 en utilisant un protocole homogène sans lavage. Par rapport aux colorants traditionnels, tels que BTC-AM, ce groupe a démontré que le protocole simplifié et la haute qualité du test, combinés à la capacité haut débit du système FLIPR Tetra, constitue une solution robuste pour le criblage des modulateurs du cotransporteur hKCC2.

« Le kit de test du potassium FLIPR a montré une excellente reproductibilité et permet d'effectuer une vaste gamme de tests »

 

Ressources connexes

 

Note d'application

Développement d'un essai de transporteur potassium-chlorure cellulaire avec le kit d'essai FLIPR Potassium

Télécharger la note d’application

En savoir plus sur le groupe